Christie Digital Christie Digital

Orchestre symphonique de Londres

La salle historique Jerwood Hall s’équipe de projecteurs avancés Christie M Series

Partager cette histoire

Pixel Projects

United Kingdom

Worship

Roadster HD14K-M, 2.6-4.1:1HD lenses

Orchestre symphonique de Londres

L'église St Luke, l'une des six célèbres églises londoniennes baroques conçues par Nicholas Hawksmoor au début du XVIIIe siècle, rebaptisée LSO St Luke par l'Orchestre symphonique de Londres en 2003, a modernisé l'infrastructure audiovisuelle de son espace central Jerwood Hall en installant des projecteurs 3-DLP Christie de nouvelle génération et un nouvel écran déroulant de sept mètres.

Après avoir effectué une analyse approfondie, Steve Ramsden, directeur technique de LSO St Luke, a commandé deux projecteurs numériques à double lampe Christie Roadster HD14K-M équipés d'objectifs HD 2.6-4.1:1 à Pixel Projects.

Toutefois, la véritable histoire est que, grâce au travail de restauration originale des architectes de Levitt Bernstein, l'équipe technique a obtenu l'autorisation de percer le mur d'origine de ce bâtiment classé de Grade I pour créer une ouverture en pierre, ce qui permet de faire fonctionner les projecteurs à partir d'une plate-forme située de l'autre côté. « Nous avons dû commander des échantillons de la même carrière que celle utilisée pour la restauration afin de ne pas modifier la maçonnerie d'origine », explique M. Ramsden.

Aujourd'hui, cet espace accueille le programme d'éducation musicale de l'Orchestre symphonique de Londres, LSO Discovery, et tandis que l'établissement a toujours proposé des projections vidéo, la solution précédente était loin d'être idéale.

Il s'agit d'un environnement où certains événements nécessitent le silence. Les projecteurs d'origine ont donc dû être placés dans un grand coffret insonorisé et montés sur quatre pieds d'échafaudage dans la régie située au balcon. « C'était un peu inesthétique pour employer un euphémisme », commente M. Ramsden. « Même l'English Heritage en a convenu », ajoute-t-il. Pendant la fermeture estivale annuelle de deux semaines du bâtiment pour des travaux de modernisation technique et de maintenance essentiels, financés grâce à une généreuse subvention du Conseil des Arts, il a décidé qu'il était temps d'acheter les projecteurs HD de Christie et de redéployer les anciens appareils ailleurs.

« Nous avons percé un trou dans le mur épais de 70 cm, inséré une plate-forme d'accès et simplement empilé les projecteurs sur deux étagères », poursuit-il. « Désormais, il n'y a pas le moindre bruit et la qualité de l'image est excellente », ajoute-t-il.

Les projecteurs étant contrôlés via le réseau IPoE, il n'est pas nécessaire de se déplacer jusqu'à la plate-forme d'accès pour effectuer des changements manuels.

Évaluation de toutes les options

Néanmoins, le directeur technique a longuement mûri sa réflexion avant de choisir cette solution ; il a d'abord assisté à une démonstration au siège de Christie EMEA à Wokingham avec son homologue David Foister de l'école Guildhall School of Music and Drama située à proximité, qui cherchait également une solution Christie. Un an après s'être entretenu avec Chris Brittan d'Audio Visual Material (AVM), distributeur de Christie, il était prêt à envisager plusieurs options. Keith Morris, de l'entreprise Pixel Projets, a organisé une démonstration des projecteurs sélectionnés, avec le concours d'AVM.

« J'avais une idée plus précise de ce que nous recherchions en termes de luminosité et de résolution, et nous réfléchissions aussi au bruit, car, à l'époque, nous n’avions pas le budget ni les autorisations requises pour percer le mur », explique-t-il. « Nous avions trois appareils à évaluer, en utilisant nos projecteurs d'origine comme référence. Compte tenu de la luminosité supplémentaire offerte par ces appareils, la qualité des anciens projecteurs était très inférieure », ajoute-t-il.

M. Ramsden explique qu'il a commencé « à se concentrer sur la qualité de l'image plutôt que sur la technologie », mais en fin de compte, la décision a été prise en fonction du rendu des couleurs. « Nous avons comparé le rendu avec notre propre moniteur de référence. Le Christie HD14K-M était précis à 100 % ; nous avons donc choisi cette solution », explique M. Ramsden.

En ce qui concerne les fonctionnalités offertes par ce projecteur, il explique que le système ILS (Intelligent Lens System) était indispensable « pour éviter de devoir aller en permanence effectuer des réglages sur le projecteur » et le mode éco de la lampe était un avantage supplémentaire.

M. Ramsden admet que la possibilité de placer les projecteurs à distance derrière la nouvelle ouverture, dans un bâtiment qui avait été fermé par l'Église d'Angleterre 55 ans auparavant en raison de son délabrement, s'est avéré être un atout majeur. « Cela nous a permis de ne pas sacrifier le bruit au profit de l'image », explique-t-il.

Un espace, deux projecteurs, des possibilités infinies

Cette solution apporte une grande flexibilité dans tous les cas de figure. Un projecteur Christie HD14K-M est orienté vers le grand écran de sept mètres, qui se déroule pour couvrir l'une des fenêtres principales. L'autre est généralement orienté vers l'écran de quatre mètres situé au milieu de la pièce et utilisé lorsque seule la moitié de la salle est occupée. Le deuxième projecteur peut également être utilisé comme une solution de secours « à chaud » lorsqu'un fonctionnement ininterrompu est indispensable. Chacun peut offrir un rapport largeur-hauteur HD de 5:4 et 16:9, respectivement. Il est en outre possible de les superposer lorsqu'une luminosité supérieure est nécessaire. Enfin, la possibilité de faire fonctionner ces projecteurs avec une seule lampe/en mode éco réduit le coût total de possession.

Avec le passage de la SD à la HD, la plupart du contenu vidéo est désormais envoyé aux projecteurs avec une solution PlaybackPro s'exécutant sur un Mac Pro avec un système de disque dur RAID.

À l'arrière de la salle, il est possible d'installer des sièges rétractables et d'accueillir un maximum de 412 personnes (lorsqu'elle est configurée pour un concert) ou 180 personnes pour des dîners avec une scène et un espace d'accueil. Toutefois, Steve Ramsden souligne que l'espace Jerwood Hall n'est pas suffisamment grand pour organiser un concert de l'orchestre symphonique complet avec le public. Il s'agit d'une salle de répétition.

Cela dit, outre le LSO Discovery, les possibilités de profiter des nouveaux systèmes de projection installés seront nombreuses. Alors que certains concerts sont enregistrés, pour la BBC Radio 3 ainsi qu'à des fins de diffusion Web et d'exploitation pédagogique, l'établissement organise également des concerts privés, des conférences, des réceptions de mariage, des tournages de film et des enregistrements.

Pour compléter la modernisation de l'équipement audiovisuel (et optimiser encore les projecteurs), un nouvel écran de sept mètres de Screen International a récemment été installé au centre LSO St Luke par Chris Hitchens de l'entreprise ScreenChange.

Le test à l'acide de la salle Jerwood Hall est disponible lors de la remise de prix annuelle de l'AIB (Association for International Broadcasting). « C'est essentiel pour la vidéo. Nous avons une salle pleine de diffuseurs. Tout doit donc être en place », commente M. Ramsden.

Heureusement, cette dernière intégration répond aux attentes de chacun. « Bien que nous ayons des stores motorisés sur toutes les fenêtres, les personnes ont tendance à préférer la lumière naturelle », ajoute-t-il. « Contrairement à nos projecteurs précédents, les projecteurs Christie s'affranchiront facilement de la lumière ambiante. Ainsi, il n'est plus nécessaire de nous plonger dans l'obscurité totale, sauf en cas d'absolue nécessité. Les techniciens sont très satisfaits du résultat », conclut le directeur technique du centre LSO St Luke.

À propos de LSO St Luke

LSO St Luke est une église conçue par Nicholas Hawksmoor au XVIIIe siècle. Ce bâtiment classé de Grade I a été restauré pour accueillir le LSO Discovery, programme d'éducation musicale de l'Orchestre symphonique de Londres. La salle Jerwood Hall est régulièrement utilisée pour des sessions créatives et un flux constant de groupes jouent de la musique dans les salles Clore situées en-dessous. Outre les répétitions de l'Orchestre symphonique de Londres, cet espace propose une programmation variée de concerts. Parmi les artistes et groupes qui y ont déjà joué figurent Elton John, Annie Lennox, Robbie Williams, le London Sinfonietta, Aled Jones et Evelyn Glennie. Cet espace est également utilisé pour des événements ou dîners professionnels. L'église LSO St Luke est située sur Old Street, à Londres.

Produits associés

Need  help? Contact us.